Title Image

Gros oeuvre et Second oeuvre

Qu’il s’agisse de la construction ou de la rénovation d’un bâtiment, l’on doit faire face à deux catégories de travaux. Il s’agit des travaux de gros œuvre et des travaux du second œuvre. Bien que ces catégories se complètent parfaitement dans un chantier, elles présentent cependant des différences et des particularités propres à chacune d’elles.

Qu’entend-on par gros oeuvre ?

Quand on parle de travaux de gros œuvre, on fait référence à toutes les activités qui agissent sur la structure du bâtiment. Le gros œuvre constitue alors l’ensemble des travaux qui servent à mettre le bâtiment à construire hors d’air et d’eau. Ces travaux regroupent des aménagements de taille et nécessitent, selon les cas, une assurance dommage-ouvrage.

Il s’agit généralement des travaux comme :

  • Le terrassement

Première étape dans une construction, le terrassement consiste à sonder le sol dans son entièreté avant le démarrage des travaux. L’objectif est de découvrir le type de sol, sa nature, son hydrologie et son nivellement afin de bien orienter les travaux.

  • La fondation et l’assainissement

En fonction du terrassement, la fondation peut être soit superficielle, semi-profonde ou profonde. De plus, elle est réalisée grâce à l’assainissement (l’installation des égouts ou fosses septiques.)

  • Le soubassement

Il s’agit de la base qui se situe entre la fondation et le sol du rez-de-chaussée. Le soubassement est ce niveau de la construction où prennent appui les murs d’élévation.

  • La charpente

Faisant partie des travaux de gros œuvre, la charpente a pour but de renforcer l’ensemble de la construction. Elle sert à maintenir la toiture. De plus, elle rend le bâtiment étanche ainsi que toutes les menuiseries extérieures telles que les portes, les fenêtres, les encadrements et les huisseries.

Dans le domaine du gros œuvre, de nombreux acteurs se trouvent être impliqués. Il s’agit par exemple du maçon, du terrassier, du couvreur, du coffreur-bancheur, du charpentier, etc.

Qu’est ce que le second oeuvre ?

Le second œuvre représente tous les travaux à effectuer sur la partie habitable et décorative du bâtiment. Il s’agit précisément des différents aménagements à faire afin de rendre l’habitation agréable et confortable.

Contrairement aux travaux de gros œuvre, les travaux de second œuvre ne sont pas liés à la structure du bâtiment. Ils ont pour objectif de rendre le lieu plus habitable. Comme exemples de travaux de second œuvre, on peut citer :

  • Le revêtement et les cloisons intérieurs

Considéré comme une protection intérieure du bâtiment, le revêtement intérieur peut être fait, soit en PVC, en bois, en pierre ou tout simplement crépi.

En ce qui concerne les cloisons intérieures, elles permettent de délimiter les différentes pièces du bâtiment. Elles peuvent être pleines, vitrées, à claire-voie, en panneaux de bois, en briques, en plâtre, ou simplement en bloc de béton.

  • Les menuiseries intérieures et la plomberie

Les menuiseries intérieures font partie des travaux du second œuvre les plus importants. Il s’agit d’installer les portes, les plinthes, les poignées et les frises. Les menuiseries intérieures prennent également en compte les escaliers et les équipements de plomberie.

Les équipements de plomberie regroupent le chauffage central, les sanitaires et la zinguerie. Ces derniers permettent une bonne circulation des eaux propres et usées.

  • Le système électrique

Par rapport au système électrique, il doit être conforme aux normes électriques. Cette étape consiste à installer les prises, les éclairages et les équipements électroménagers. Aussi, ces travaux prennent en compte le système de ventilation et de climatisation.

Recevez un devis de renovation :

    Le second œuvre est une phase indispensable qui succède au gros œuvre dans la construction ou la rénovation d’un bâtiment. Encore connu sous le terme de travaux de finition, il est d’une importance capitale puisqu’il permet de rendre la maison véritablement habitable. Il participe aussi à l’amélioration du confort et de la qualité de vie de ses habitants. De façon technique, il commence dès que les travaux de gros œuvre sont achevés.

    Découvrez quelques exemples de travaux de second œuvre dans une rénovation.

    Travaux liés à la climatisation

    D’abord, il est à rappeler que les travaux de second œuvre ne sont pas aussi durables que ceux de gros œuvres. Très souvent, ils sont considérés comme des travaux de réfection sur une dizaine d’années environ.

    Ainsi, si vous avez une construction achevée dans laquelle vous habitez déjà et que vous désirez vivre plus confortablement, pensez à climatiser votre intérieur. C’est une solution qui peut fonctionner comme véritable chauffage grâce à son système réversible. Ainsi, elle vous aide à mieux gérer la chaleur pendant l’été.

    Pour sa mise en œuvre, investissez dans une machine high-tech ou optez pour l’installation d’un puits climatique encore appelé puits canadien ou provençal. Il faut le signaler, ce puits exige l’installation d’un système de pénétration de l’air en provenance du lieu où elle est installée. Si vous ne disposez pas d’assez de moyens, pensez simplement à l’installation d’un système de ventilation chez vous. Elle favorise la circulation de l’air depuis vos entrées jusqu’à vos sorties.

    Travaux d’isolation

    Ils ne sont pas moins importants dans les travaux de second œuvre dans une rénovation. En effet, ils sont répartis en plusieurs types. Nous parlerons d’abord de l’isolation thermique des murs par l’extérieur. Ce dernier permet un meilleur traitement des ponts thermiques et une excellente stabilisation de la température dans la maison. Cependant, pour efficacement profiter de ces avantages, vous devez bien choisir son isolant. Aussi, faut-il mettre un accent particulier sur la qualité de la nature de sa vêture surtout si les murs de la maison sont anciens.

    Outre cette isolation, vient ensuite celle liée aux murs par l’intérieur. Cette solution vous aide à mieux gérer les flux de vapeur et de l’étanchéité au vent dans votre maison.

    Travaux de chauffage

    Le chauffage intervient lui aussi dans les travaux de second œuvre dans une rénovation. Il vise à vous réchauffer que ce soit au gaz, au bois, au fioul, au propane ou encore, en énergies renouvelables. Il faut dire donc que tous les profils y trouvent pour leur compte.

    De plus, si vous devez installer un système de chauffage chez vous, ayez le réflexe de contacter un professionnel en RGE. Il est le mieux placé pour vous orienter avec des conseils pratiques. Avec lui, vous trouverez le type de chaudière qui s’adapte à votre habitation et à votre budget. Il peut vous proposer un système qui produit simplement de la chaleur centralisée ou un autre qui produit et distribue de la chaleur centralisée.

    Voilà donc quelques exemples de travaux de second œuvre à réaliser dans le cadre d’une rénovation. Il faut rappeler qu’outre ces derniers, les travaux de renouvellement d’air sont également importants. N’oubliez pas de réaliser ceux liés au raccordement à internet ainsi que ceux qui concernent le revêtement de vos sols pour un meilleur confort dans votre maison.